Adopteunnegre.com, le degré Zéro du militantisme

adopteunnegre12
 

[ EDIT: Le site dont traite cet article n’est plus en ligne depuis hier soir minuit, mais vous pouvez toujours le consulter via le cache de Google, ou jeter un coup d’oeil sur cette capture d’écran. ]

Depuis sa récente mise en ligne, le site adopteunnegre.com fait couler beaucoup d’encre sur les médias sociaux.

Censé dénoncer le « discours sexiste et hétéronormatif » du célèbre site de rencontres Adopteunmec.com (qui présente des hommes comme des produits à une clientèle féminine), le site se veut volontairement choquant.

Basé sur le même concept et utilisant un design identique à celui de son homologue, AdopteunNegre propose donc à des femmes blanches d’acheter des hommes noirs.

Délibérément raciste, ce site fictif et parodique mise donc sur la provocation pour attirer l’attention, et ainsi mettre en exergue les discriminations qu’il entend dénoncer.

« Enfin un site où ce sont les blancs qui commandent. Rejoignez les 4,7 millions d’inscrits de la communauté Adopte et rencontrez des Antillais, des Africains, des Martiniquais près de chez vous. »

« Le concept d’adopteunnegre.com est simple. Le client est roi et, en l’occurrence, il est aryen. Honneur aux blancs. »

Pour expliquer leur démarche, les mystérieux créateurs d’Adopte un nègre ont mis en ligne le petit communiqué suivant.

adopteunnegre2

Mais le problème est de taille, car de mon point de vue, la transposition du principe de discrimination hommes/femmes, en celui de haine raciale véhicule un message aussi confus qu’inapproprié.

La volonté délibérée de choquer pour attirer les projecteurs sur sa petite frimousse n’a d’utilité que si le message véhiculé derrière est clair et argumenté. Et là, ce n’est malheureusement pas le cas.

Pire encore, l’assimilation du site de rencontre à un marchand de nègres est tout simplement hors-sujet, et la logique du symbole m’échappe totalement. L’utilisation de la haine raciale, les allusions à l’esclavagisme, l’humour déplacé et injurieux ne viennent pas grossir les traits de la caricature, mais dépeignent une toute autre réalité dans laquelle les libertés fondamentales des individus étaient bafouées.

Ce petit raccourci de bas étage est d’une absurdité inqualifiable, et le manque de dérision des créateurs du site est plus que flagrant. L’appropriation des souffrances d’autrui dans le but semer le trouble est un procédé pour lequel j’éprouve une profonde aversion, et d’entrée de jeu, cette méthode abjecte biaise ma réceptivité. Trop de communiquants en manque de buzz se sont déjà fourvoyés en utilisant ce processus douteux et racoleur, et force est de constater qu’à trop privilégier la forme, on en oublie parfois l’essentiel: Le fond.

Bref, revenons maintenant sur la raison d’être d’Adopte un nègre.

Le fait que l’accès aux services d’adopteunmec soit payant pour les hommes et gratuit pour les femmes semble poser problème, ce qui peut de prime abord se comprendre, mais en allant chercher un tout petit peu plus loin que le bout de son nez, on comprend évidemment que le business modèle du service est basé là dessus. Il n’est d’ailleurs pas le seul dans ce cas là, puisque de nombreux autres sites de rencontre fonctionnent de la même manière.

Au final, tout le monde y trouve son compte, puisque sans cet argument commercial et sa forme humoristique, le site n’aurait pas connu un tel succès auprès de la gente féminine qu’il enrôle de façon assez subtile et efficace grâce à un plan de communication décalé lui permettant de se démarquer de sa kitschissime concurrence.

Je n’ai même pas envie de m’étendre sur le concept humoristique de l’homme objet sur lequel repose le site, car si là encore, les détracteurs du site y voient une offense, c’est une preuve flagrante de manque de recul.

Quant à « l’hétéronormativité » évoquée,  elle insinue par extrapolation que le concept d’un site proposant uniquement des rencontres entre hommes et femmes est homophobe ou discriminant en soi. N’existe-t’il donc pas de sites spécialisés dans les rencontres pour personnes de même sexe? Doit-on hurler à l’hétérophobie pour autant? Depuis quand le fait de ne pas systématiquement s’adresser à l’intégralité d’une population est-il insultant? Tous les entrepreneurs seraient alors forcés de cibler la Terre entière?

Non, sérieusement, je veux bien admettre que cette société soit loin d’être parfaite, que notre monde soit aussi peuplé de sombres crétins emplis de haine, obéissant à des préceptes discriminants et violents, mais je commence à avoir énormément de mal avec la récente émergence d’une certaine culture de la victimisation à outrance.

A force de voir le mal partout, en perdant leur humour, et en dénigrant compulsivement la dérision, de nombreuses communautés et individus basent leurs argumentations sur le fruit d’une paranoïa exacerbée qui discrédite totalement leurs causes pourtant nobles.

Bref, tant sur le fond que sur la forme, adopteunnegre.com s’apparente plus à un vulgaire troll sans subtilité ni intérêt, qu’à une action militante construite et réfléchie.

5 comments

  1. “Le fait que l’accès aux services d’adopteunmec soit payant pour les hommes et gratuit pour les femmes semble poser problème, ce qui peut de prime abord se comprendre, mais en allant chercher un tout petit peu plus loin que le bout de son nez, on comprend évidemment que le business modèle du service est basé là dessus.”

    J’ai du mal à saisir votre point de vue. Il y a un truc problématique, mais c’est excusable parce que c’est le business model ?

    1. Je veux surtout dire (désolé si c’est un peu confus) que la gratuité pour les femmes est un argument commercial non négligeable capable d’attirer davantage de monde sur le site, et de déboucher sur un nombre de rencontres plus important.
      Après, si des mecs se sentent lésés parce-qu’ils considèrent que l’accès payant est vraiment discriminant, libre à eux de ne pas l’utiliser.

    1. Bizarre. Après une telle initiative visant à dénoncer l’aspect discriminatoire d’adopteunmec, je ne vois pas la légitimité d’une redirection vers un site qui ne cible qu’une seule communauté. On nage en plein paradoxe.
      Je ne pense pas que cela soit l’initiative du site Blacklub. Ca va un peu trop loin.

Répondre à jérôme Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>