Street art: Le collectif Mentalgassi

Au cas où vous en douteriez encore, j’aime le street-art. Sa capacité à s’inviter de façon impromptue face au regard d’un passant, la surprise qu’il suscite m’interpelle, et sa propension à détourner l’insignifiante grisaille des milieux urbains me fascine.

Au travers de mes errances sur les médias sociaux, je suis tombé à de nombreuses reprises sur des clichés d’oeuvres du collectif allemand Mentalgassi, qui a notamment fait parler de lui fin 2011, en collaborant avec Amnesty International lors de la création d’un projet intitulé « Make the invisible visible ».

Pour l’occasion, un portrait de Troy Davis, condamné à mort et exécuté en septembre 2011 aux Etats-Unis, avait été dressé sur une rampe londonienne, de manière à n’être visible que d’un certain angle de vue (visible sur les 2 dernières photos ainsi que la vidéo).

Bref, les quelques images qui suivent vous donneront un bon aperçu de leur oeuvre.